Un p'tit jardin d'une accro de la chloro.

vendredi 2 mai 2014

Boutons de roses anéantis (3ème partie . à suivre)


Comme prévu, je suis allée chez BOTANIC.

J'ai eu deux verdicts différents ! Allez savoir qui écouter.

Mais le deuxième avis m'a paru le plus concret. 

Vous vous souvenez, je vous avais présenté ces deux photos ?
 



Le bouton Pierre de Ronsard à peine ouvert a un petit trou.




Celui-ci a été perforé à cinq reprises. Mais est-ce bien une chenille qui peut faire ça ?

Heureusement, j'avais emmené des boutons de roses et quelques chenilles que j'avais récoltées à la lampe frontale. Le matin, les chenilles sont inexistantes, sûrement de peur de se faire dévorer par les oiseaux. Alors, elles sortent la nuit et parfois, je les vois pendre à un fil.

Que voulez-vous, je suis prête à tout pour soigner mes rosiers et me débarrasser de ces indésirables.

Les aléas de la nature peuvent parfois nous désemparer, mais il faut savoir en tirer profit.

Alors, j'ai aussi cherché sur internet et consulté sur place quelques livres à la médiathèque. Et comme je suis assez têtue, là je vois sourire Gisou qui me connaît bien, je suis aussi allée chez TRUFFAUT.

Je pense qu'il s'agit de la chenille de la noctuelle, papillon nocturne, qui est aussi appelée ver gris. Ce ver est un vrai ravageur.

Il existe environ 25 000 espèces dans le monde et 750 en France.

Les chenilles sont d'une couleur grise, verte, ou même brune. 

Pourquoi en suis-je arrivée à cette conclusion ?

Il m'arrive de biner autour des plantations, pour aérer la terre et ainsi mieux faire pénétrer l'eau d'arrosage.

J'ai déjà vu ces larves, mais maintenant, j'ai cherché à savoir qui elles étaient vraiment. Je crois bien que ce sont des larves de hanneton. Elles se cachent dans la terre au pied des végétaux.




La larve de hanneton peut être un vrai fléau. Elle peut mesurer jusqu'à 4 cm de long et s'avère très vorace. Elle apprécie les tubercules, mais aussi les racines des vivaces.

Dès que je découvre une larve, j'ai décidé de la déposer sur les tuiles de l'abri de bois de chauffage pour que les oiseaux puissent s'en nourrir. Il m'est impossible de détruire sans réfléchir à l'écosystème. Chaque être vivant a une fonction, alors j'essaie de respecter la chaîne de la vie.

Sacrée tête de mule que je suis. J'ai voulu approfondir le sujet, et là, je découvre la Chrysographe (Pyrrhia Umbra).

La Chrysographe est un papillon de nuit qui appartient à la famille des noctuelles.

Le Pyrrhia Umbra pique les boutons des rosiers.

J'en suis donc arrivée au "pique-bouton" du rosier, plus communément le Pyrrhia Umbra qui est une chenille qui se nourrit de boutons floraux.

La chenille du Pyrrhia Umbra peut se présenter sous plusieurs couleurs. Lors de mon dernier article, je vous disais que je les avais observées. Elles ont bien la même forme, mais pas les mêmes couleurs.




Elles ont aussi déposé des déjections noires.




Pour l'instant, pas de papillon en vue, mais les chenilles sont bien là, et les dégâts le confirment.

J'ai aussi pensé à la Tordeuse qui est le principal ravageur des rosiers. Elle fore des galeries dans les boutons de roses ou à l'intérieur de feuilles enroulées. J'ai coupé en deux plusieurs boutons de roses, et rien à l'intérieur. Je n'ai pas vu non plus de feuilles enroulées.

Quoiqu'il en soit, je vais traiter mes rosiers au BT (Bacillus Thuringiensis), un insecticide biologique qui fera disparaître ces sales bêtes.

Et bonne nouvelle, les guêpes finiront mon travail.

C'est un peu gore, mais il faut le savoir, les guêpes pondent leurs oeufs dans les chenilles. Ces derniers se nourrissent de la chaire des chenilles et elles meurent. 


Vidéo   (âme sensible s'abstenir)


Brrrrr ça me dégoûte. 


Vous n'allez pas me croire, mais chez TRUFFAUT à WITTENHEIM, ils sont en rupture de BT !


27 commentaires:

  1. Je t'imaginais persévérante, mais à ce point là tu m'épates ! Chapeau Armelle !! Figure toi qu'on a des trous dans les feuilles de certains rosiers, et que d'autres ont les feuilles enroulées. Depuis que j'ai vu ton précédent article je tourne les feuilles dans tous les sens à la recherche de vers, ces sales beurks, mais je n'en ai pas encore trouvé. Sans doute parce qu'il fait jour.
    En tout cas tu m'as appris des choses.
    Plein de bisous, bon week-end,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme dirait Greg, je fais partie des experts d'Alsace :)
      J'adore faire des recherches et surtout, trouver des réponses à mes questions. Ha oui, je suis persévérante, c'est le moins qu'on puisse dire.
      Comment ça, tu as des feuilles enroulées ? Alors là, il faut traiter au BT Le problème, c'est que le BT ne peut pas être utilisé en tant que préventif, mais en tant que curatif. Même si tu ne vois pas de chenille, méfies-toi. Elles peuvent se cacher au niveau de la terre et le soir, elles remontent ! Elles sont rusées ces bestioles.
      Par contre, les hannetons ressemblent beaucoup aux cétoines. Il est difficile de les différencier. Les cétoines sont plutôt dans le compost et les hannetons dans la terre.
      Brrrrr toutes ces bêtes ça me dégoûte !
      Gros bisous et bon dimanche.

      Supprimer
  2. Coucou Armelle!!
    Ben dis donc! Quelle enquête!!! Les experts Alsace!
    Pour tes gros vers blancs, fais bien attention à ne pas les confondre avec les vers de la cétoine. Ils se ressemblent beaucoup!
    Je pense à toi en regardant le Pierre de Ronsard car ici aussi quelques boutons sont mangés...
    Passe un.bon week end et bon courage!!!
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha j'adore les enquêtes. Tu me fais trop rire. Tu m'imagines en Gogo Armelle ?
      Oui je sais Greg, les cétoines ressemblent terriblement aux hannetons, mais tu as bien raison de me le rappeler, car parfois, nous commettons des erreurs sans le savoir. Je sais que les cétoines ont une petite tête, des pattes courtes, un gros abdomen et une couleur blanchâtre, tout l'opposé du hanneton.
      Ce soir, je suis allée faire le tour de mes rosiers et eurêka, pas une chenille en vue :) YESSSSSS
      J'ai aussi pensé à toi, Pierre de Ronsard explose en boutons. J'ai hâte de voir ses roses qui m'émerveillent chaque année. Quand je pense que je voulais l'enlever, car il ne montait pas assez ! Hé bien oui, mais Je ne savais pas le tailler et le guider. Je suis bien heureuse de l'avoir gardé. Comme me dirait Gisou : "Laisse lui une chance." C'est un peu la voix de la sagesse pour moi.
      Bisous et bonne soirée.
      PS : Tu as reçu le colis ?

      Supprimer
  3. La video est terrible mais impressionnante, je connaissais la noctuelle, il faudra aller voir une nuit qd il ne pleuvra plus chez moi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une vidéo un peu beurk, mais c'est la loi de la nature. Brrrr ça me dégoute quand même.
      Ce soir, je suis allée faire un tour au jardin et je crois bien que ça va mieux. Plus une chenille en vue, mais je ne baisse pas la garde.
      Bisous.

      Supprimer
  4. Félicitation Armelle une alsacienne plus têtue qu'une bretonne du jamais vu ! Les rosiers infestés n'auraient-ils pu être acquis chez Truffaut justement ? Ce qui pourrait aussi expliquer qu'ils aient rupture de stock de l'insecticide ? Je vais jeter un coup d'œil rapide sur mes rosiers mais j'arrive tout juste de ma cure de repos et je suis débordée c'est la jungle à Kérisit Cottage. Bon courage à toi. Bizh bretonnes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Maryline,

      Tu as eu mon mail sur ta boîte privée ? Je voulais surtout te remonter le moral. Je suis heureuse que tu sois de retour. Je te souhaite un bon rétablissement. N'oublie pas que ton jardin t'attend. Et si c'est encore difficile pour toi, pense à tous ceux qui te soutiennent. Je suis de tout coeur avec toi.

      Hoho, je suis Normande (région entre Caen et Cabourg) et je suis devenue Alsacienne par adoption, mais mon coeur a toujours battu pour la Bretagne. Une longue histoire.

      Je n'achète pas de rosiers en jardinerie, car on ne connait jamais les porte-greffes. C'est Gisou qui me l'a appris.

      Je t'embrasse bien fort. Amicalement.

      Supprimer
  5. Bravo! Une tête de blonde bien persévérante et bien remplie!! lol
    Pas de trou-trou chez moi, en tout cas pas de dégats, donc j'en conclus que les chenilles ont suivies les pancartes pour Mulhouse, sans s'arrêter à Scherwiller! Ouf!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vois bien que les têtes blondes ont aussi des qualités.
      En laissant ton commentaire, tu m'as trop fait rire. Maintenant que je t'ai rencontrée, je me dis que tu es une personne très dynamique et drôle :)

      Attention, alerte rouge,j'ai retourné les pancartes vers SCHERWILLER. Mais non, c'est une blague.
      Bisous.

      Supprimer
  6. bonsoir Armelle,
    n'ayant pas encore traité les rosiers, je vais essayer de trouver le remède BT beaucoup mieux pour la nature ! que celui que m'a conseillé Jardiland "insectes choc de bayer", pas du tout bio .
    Je me régale de venir sur ton blog même si je ne laisse pas de commentaires, je n'ai pas de blog, pas assez douée pour en créer un ! je suis en région Ile de France, et un jardin de 600 m2.

    RépondreSupprimer
  7. Un jardin de 600 m² ! Ho mais quelle chance. J'ai 550 m² avec la maison dessus :)
    Je grignote des cm² de pelouse à chaque fois que je veux planter. Je crois bien que je je vais pouvoir revendre la tondeuse. Bon, j'exagère un peu, mais comme me dirait mon fils qui est ado : "Maman, la débroussailleuse va bientôt suffire."
    Michèle, je ne peux que t'encourager à faire un blog. C'est une façon d'avoir un livre toujours ouvert, sur lequel tu publies des articles et tu le fais vivre par des visiteurs passionnés. Allez, vas-y. Une fois lancée, tu ne t'arrêteras plus. Et puis, si tu as besoin d'aide, tu trouveras toujours quelqu'un pour t'aider. D'ailleurs, tu peux aussi compter sur moi.
    Comment ça, tu ne laisses pas toujours de commentaires ! Ho la vilaine (bien-sûr, je rigole).
    J'ai une adresse privée "armelle.vertdo@gmail.com". Si tu veux communiquer en privé ou partager des photos, des idées... à toi de choisir, mais ce n'est pas une obligation, c'est une invitation :)

    Je préfère les produits naturels, car nous polluons assez notre terre. On se dit toujours, que l'on n'en met pas trop, mais si on comptait toutes les personnes réunies, on se rendrait vite compte que nous sommes tous des pollueurs. Le BT esr naturel, peut-être moins efficace, mais les guêpes prendront la relève.

    Bisous et bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  8. oui moi aussi j'ai découvert cette chenille marron car j'ai aussi beaucoup de trous dans les boutons de rose , mais ce sont surtout les feuilles enroulées qui enlaidissent les rosiers ! bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ho toi aussi ! J'ai aussi trouvé des feuilles enroulées, mais très peu. Par contre, les boutons perforés et déformés sont plus fréquents. Je soigne mes rosiers au BT et je récolte les chenilles à la lampe frontale. J'ai bien l'impression que les résultats sont positifs, mais je ne crie pas victoire.
      Décidément, les chenilles ont bien décidé de nous donner du fil à retordre.
      Bisous.

      Supprimer
  9. J'ai lu avec attention ton exposé détaillé sur les chenilles et larves de hannetons. J'espère que ton produit réglera ton problème et que tu obtiendras le résultat espéré rapidement.
    belle soirée Jocelyne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je continue à soigner mes rosiers de façon naturelle et bio.
      J'ai pulvérisé deux fois du BT et je récolte les chenilles à la lampe frontale. J'ai bien l'impression que mes rosiers se portent mieux. Mais je préfère rester encore attentive avant de crier victoire.
      Bisous.

      Supprimer
  10. Tu es bien patiente pour trouver la coupable ! Et si tu peux trouver une façon "douce" de protéger tes rosiers, c'est mieux en effet !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je déteste ces bestioles qui grignotent mes rosiers, mais avant de les anéantir, je voulais savoir qui elles étaient.
      J'ai pulvérisé deux fois mes rosiers au BT et le soir, je récolte les chenilles à la lampe frontale !
      Mes rosiers ont l'air mieux, mais je ne baisse pas la garde.
      Bisous.

      Supprimer
  11. Espérons que tu viennes à bout de tes envahisseurs afin de pouvoir enfin profiter de quelques nuits un peu plus reposantes avant que ne surgisse un autre problème au jardin ! Mais dis-toi que si Truffaut est en rupture de stock pour le B T tu ne dois pas être seule à partager ce calvaire ! Pas sûre que ça te consoles ! Lol !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien de tel que la patience pour capturer ces chenilles. La lampe frontale est bien efficace pour les repérer quand elles pendent à leur fil, mais moins facile quand elles sont au revers des feuilles. J'ai aussi pulvérisé deux fois mes rosiers au BT.
      La rupture de stock du BT ne me console pas, mais je me dis qu'il y a une invasion dans beaucoup de jardins ! Ce qui compte, c'est que j'arrive à anéantir ces bestioles qui aiment un peu trop mes rosiers.
      Bisous.
      Ha non, pas d'autres problèmes. Pitié :)

      Supprimer
  12. Bonjour Armelle, j'ai remarqué ce matin que Pierre de Ronsard était attaqué par les mêmes insectes que ton, j'en ai délogé quelques uns ... ah sales bêtes !!! après cet hiver trop doux ces insectes là sont en pleines formes et nous gâchent notre printemps, bon courage

    RépondreSupprimer
  13. Ho non, toi aussi ! Décidément, ces sales bestioles ont décidé de nous mener la vie dure au jardin.
    Je t'assure qu'avec la lampe frontale, j'arrive à les dénicher de leurs cachettes et je m'en fais un plaisir.
    J'ai traité au BT deux fois, mais la pluie était de la partie, alors je vais devoir recommencer.
    Bisous et bon week-end.

    RépondreSupprimer
  14. Je n'aime pas toutes ces bestioles qui aiment également nos roses, l'an dernier les otthiorynques ont mangé tout le feuillage d'un rosier et j'ai remarqué que cette année ils ont refait leur apparition, je ne sais pas comment m'en débarrasser, à part aller les cueillir le soir avec une lampe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens de consulter internet pour ton problème d'othiorinques. Il existe des méthodes très bio. Es-tu allée voir ?
      Je n'aime pas les produits chimiques qui polluent la terre. J'ai trouvé cet article très intéressant. D'ailleurs, je vais l'imprimer pour me faire un mémo. Voici le lien : "http://fr.jardins-animes.com/nematodes-hb-anti-vers-blancs-otiorhynque-lutte-bio-p-643.html#detail_produit".
      Un hiver trop doux pour la nature qui n'a pas été assainie. Je finis par regretter les hivers froids alsaciens :)
      Le prochain hiver glacial, je ne me plaindrai plus et je penserai au bien-être de nos jardins.
      Apparemment, ces bestioles sont actives la nuit ! Décidément, la lampe frontale va faire partie de notre outillage de jardinage.
      Bon courage.

      Supprimer
  15. ho ben dit donc il faut vite arrêter ce massacre.
    Courage et bonne guerre
    Linette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je fais tout pour anéantir ces sales bestioles.
      Crois-moi, je ne vais pas les laisser massacrer tous mes rosiers !
      Bisous

      Supprimer
  16. Je viens de consulter internet pour ton problème d'othiorinques. Il existe des méthodes très bio. Es-tu allée voir ?
    Je n'aime pas les produits chimiques qui polluent la terre. J'ai trouvé cet article très intéressant. D'ailleurs, je vais l'imprimer pour me faire un mémo. Voici le lien : "http://fr.jardins-animes.com/nematodes-hb-anti-vers-blancs-otiorhynque-lutte-bio-p-643.html#detail_produit".
    Un hiver trop doux pour la nature qui n'a pas été assainie. Je finis par regretter les hivers froids alsaciens :)
    Le prochain hiver glacial, je ne me plaindrai plus et je penserai au bien-être de nos jardins.
    Apparemment, ces bestioles sont actives la nuit ! Décidément, la lampe frontale va faire partie de notre outillage de jardinage.
    Bon courage.

    RépondreSupprimer