Un p'tit jardin d'une accro de la chloro.

jeudi 24 avril 2014

Boutons de roses anéantis (1ère partie . à suivre)


Ce soir, en rentrant du travail, j'ai décidé d'arroser mes jeunes plantations, car la terre est très sèche en surface.

J'ai la chance de pouvoir récupérer l'eau de pluie dans une citerne de 1 000 litres. Alors, autant s'en servir.

J'ai eu la joie de découvrir de nouveaux boutons de roses Princess Anne.

C'est Pierre de Ronsard qui avait ouvert le bal et après Bournonville.





Je me suis rapprochée pour mieux les voir.

Et là, c'est l'horreur. Les boutons de roses pendent dans le vide ou bien sont sectionnés en deux, comme s'ils avaient été rongés !

En haut : Pierre de Ronsard

En bas : Princess Anne

 

Pierre de Ronsard




J'ai pris le soin d'enlever les boutons anéantis pour éviter que le problème ne se propage partout.

Et là, devinez sur qui je tombe nez à nez ?

Un ver blanc !

 


Je décide de faire le tour de mes rosiers, et je m'aperçois qu'il y a un petit trou dans un bouton Pierre de Ronsard...



et bien d'autres !



Je n'y crois pas, les vers blancs sont partout.

Pierre de Ronsard



J'ai mis quatre boutons de roses et un ver blanc dans un pot. Demain, j'irai chez BOTANIC pour me renseigner.

Mais si quelqu'un d'entre vous peut m'aider à résoudre le problème, j'en serais ravie, car je vous avoue qu'il n'y a pas que les boutons de roses qui sont anéantis, mais moi aussi.

Il est hors de question que je laisse ces bestioles dévorer tous mes boutons de roses.

Merci d'avance pour vos conseils.

17 commentaires:

  1. J'ai eu affaire avec d'autres bestioles qui sectionnaient mes boutons de roses l'été dernier mais jamais à ces vers; Tu nous diras...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me souviens avoir lu ton post sur ce désastre.
      D'ailleurs, moi et mon amie Gisou ça nous faisaient mal au coeur pour toi.

      Supprimer
  2. Apparemment ce sont des larves de tordeuses du rosier (un papillon de nuit) d'après ce que j'ai pu voir sur le net. J'ai fait le tour de mes rosiers de nuit et avec la lampe de poche et j'en ai ramassé deux ou trois, sur les feuilles ou les boutons de roses. Pas de grosse infestation pour l'instant mais comme de dois traiter mes buis qui sont à nouveau attaqués par la pyrale, je vais en profiter pour traiter aussi les rosiers au BT (bacillus thuringiensis).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je déteste ces bestioles qui ravagent mes boutons de roses, mais ça fait partie des aléas de la nature :(

      Supprimer
  3. Pareil ici. Ce soir j'ai vu que Pierre de Ronsard s'était fait bouffer quelques bourgeons... Il va falloir que je surveille ça la semaine prochaine...
    Tu nous diras à qui sont ces vers ?
    Bon courage
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux me croire Greg, je vais les anéantir ces sales bestioles.
      Sur le coup, ça m'a déprimé, mais je ne vais as baisser les bras.

      Supprimer
  4. Coucou, d'abord merci pour ton invitation à te retrouver lors de Schoppenwihr, et figure-toi que j'ai dû me réinscrire à tes newsletter....Je ne recevais plus tes news! Je vais aller faire un tour dans le jardin ce matin pour voir mes roses...Hier en cherchant les premiers liserons qui osaient montrer le bout de leurs feuilles, j'ai trouvé 2 boutons de roses qui ne s'ouvraient pas et il y avait comme des drôles de déformations au centre, comme çi il y avait 2 coeurs. J'aurai du prendre une photo et les disséquer. A samedi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce fut un vrai plaisir que de faire ta connaissance. J'espère qu'on aura l'occasion de se retrouver.
      J'ai capturer des chenilles, les ai mises dans un pot en verre et je les ai observées. Pas que je n'ai que ça à faire, mais la nature m'intrigue.

      Supprimer
  5. Noooooooooooooooonnnnnnnnnn! Cauchemardesque!
    Il faut agir et passer en phase d'attaque!
    Ah mais ils veulent la guerre: vite, chez botanic! Il y a bien quelquechose à faire!
    Dis nous tout dès que tu sauras!
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis allée chez BOTANIC et je me suis documentée sur internet. Il y en existe tellement des chenilles.
      Il existe des chenilles aussi belles que dévastatrices !

      Supprimer
  6. Coucou, Je comprends que tout ça te désespère, on prend tant soin de nos plantes, on observe chaque jour leur évolution, et pif ! paf ! en un rien de temps, une méchante bébête nous les dévore ! GRRRRRRR !!! L'an passé, j'ai subi une attaque de pyrale dans mes buis: j'ai passé un dimanche entier à enlever les chenilles, à tailler pour redonner une forme à mes pauvres buis rongés, à traiter contre cette infamie et j'ai pu les sauver ! Courage, je suis sûre qu'il y a une solution pour tes rosiers. D'ailleurs je vais courir au jardin voir si je n'ai pas ce souci, ce soir je pars en vacances et je ne voudrais pas rentrer et voir des dizaines de bourgeons grignotés ! Bises et surtout bon Schoppenwihr,....

    RépondreSupprimer
  7. Oh ma pauvre, j'espère que tu trouveras une solution chez Botanic... Ils sont affreux ces vers, ça ne se fait pas de bouffer les boutons de roses tant attendus par la jardinière ! Bon courage, je suis de tout cœur avec toi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le pire, c'est que je les trouve belles ces chenilles, mais elles me dégoûtent pour ce qu'elles font.
      C'est la désolation, car mes boutons de roses sont déformés et/ou rongés.

      Supprimer
  8. C'est affreux, attendre une année pour revoir fleurir les rosiers et voir un tel spectacle..........Il faut les anéantir ces bestioles, même si tu dois y passer peut-être tous les soirs pour les ramasser une par une. L'an dernier c'est que j'ai fais car les ottiorhinques mangeaient feuilles et boutons,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en arrive presque à regretter que l'hiver n'est pas été froid. Au moins, quand il fait froid, ça tue les mauvaises bestioles.
      Dès que je peux, je sors à la nuit tombée, et je capture chaque chenille. La récolte n'est pas terrible, mais au moins, il y en aura moins à dévorer mes boutons !

      Supprimer
  9. Ce sont des chenilles de noctuelles, de futurs papillons de nuit. Les noctuelles font partie des ravageurs car elles dévorent tout.

    RépondreSupprimer
  10. Tout d'abord, bienvenue sur mon blog. Cela me fait toujours plaisir de rencontrer une passionnée.
    Merci Magali pour ton aide. En effet, les noctuelles sont dévastatrices pour les boutons de roses.
    Quelle désolation de voir ces petites merveilles emputées de leurs atouts. Mais je n'ai pas dit mon dernier mot pour les anéantir.
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer